Elus municipaux que faites-vous contre l’homophobie (Enquete du refuge – LaGazette.fr)

homophobie_perso

Pour toutes les questions, les 3 réponses suivantes sont possibles :

[_] Oui je l’envisage
[_] Oui je m’engage
[_] Non

1. Vous engagez-vous à soutenir particulièrement la lutte contre l’homophobie et la transphobie?

R : Oui, je m’engage

Commentaires:

Tout comme nous devons lutter en bloc contre la xénophobie et le racisme, les discriminations faites aux pauvres, aux femmes (la précarité, les écarts de salaires, l’interdiction de l’avortement qui réinstaurerait un déterminisme de condition sociale et biologique)

2. Vous engagez-vous à mettre en place une formation du personnel de votre collectivité sur les conséquences de l’homophobie et de la transphobie (Elus, police muncipale, agent des centres de loisir, personnel du CCAS, autre personnel administratif…) ?

R : Oui je m’y engage

3. Vous engagez-vous à nommer un adjoint chargé de la lutte contre les discriminations avec un budget propre?

R : Oui je m’y engage

4. Vous engagez-vous à apporter un soutien financier pluriannuel (CPOM) aux associations de lutte contre l’homophobie et la transphobie?

R : Oui je l’envisage

5. Vous engagez-vous à mettre en place des solutions d’hébergement et d’accompagnement psychologique et social pour les jeunes LGBT chassés du domicile familial ?

R : Oui je m’engage.

Commentaires:

Si les actes homophobies ont augmenté de 27 %, il ne faut pas oublier que ses actes se font au sein de la famille pour 36 % des cas et reste la première cause de suicide chez les jeunes. dans tous les cas la famille est rarement une protection. Pour inverser cette situation, il faut une loi cadre pour protéger et prendre en charge les victimes des violences mais aussi des moyens pour construire de lieux d’hébergement et former des professionnels pour les accompagner. D’où comme pour les violences faites aux femmes.

Ce problème est également à rapprocher des jeunes chassés du domicile familial pour d’autres raisons qui peuvent être la grossesse, des convictions politiques ou religieuses.

Action envisagée?

Cela pourrait se faire en partenariat avec les professionnels de la santé. Sur Quimper, il existe une maison des adolescents qui pourrait informer et conseiller les jeunes subissent ces actes de violences mais aussi par le biais d’information dans les collèges et les lycées. pour faire disparaître à long terme les violences sexistes et homophobes, il faut construire dés le plus jeune âge une éducation non sexiste qui permette à chacun et chacune de s’épanouir et de vivre librement sa sexualité.

homophobie_djou1

6. Vous engagez-vous à la mise en place d’une campagne d’affichage sur le mobilier urbain visant à sensibiliser les citoyens sur les conséquences de l’homophobie et de la transphobie?

R : Oui je l’envisage

Commentaires:

La question du mobilier urbain et de son utilisation est fondamentale pour nous. L’esprit de la ville doit cesser d’être au service des marques. Il doit d’abord être d’utilité publique pratique, au service de la démocratie ; et dans un deuxième temps encourager le respect de l’environnement, la mixité sociale et la tolérance. La lutte contre l’homophobie et la transphobie aurait parfaitement sa place dans ce cadre, oui.

7. Vous engagez-vous à soutenir toute campagne incitant les personnes à porter plainte en cas de discriminations ou d’agressions homophobes ou transphobes?

R : Oui je l’envisage

Commentaires:

D’une part, la municipalité peut soutenir des campagne qui promeuvent la tolérance et l’humanisme (cf. question 6) et d’autre part, la municipalité doit surtout mettre en place et promouvoir activement les services de soutien des discriminations en tout genre (cf. questions 2. et 5. sur lesquelles je m’engage). Ces services doivent être compétents pour conseiller, soutenir et accompagner les victimes des discriminations (cf. question 2.), y compris et surtout dans les procédures de dépôt de plainte (quitte à les y encourager au cas par cas si telle est la volonté et la capacité des victimes).

8. Vous engagez-vous à organiser au moins une fois par an une rencontre entre la mairie et les associations de lutte contre l’homophobie et la transphobie?

R : Oui je m’y engage

Commentaires:

Bien au delà nous ne nous arrêterons pas à une rencontre solennelle une fois par an. Notre liste « Osons la démocratie » souhaite dynamiser la démocratie en facilitant l’expression, la confrontation des point de vue et les rencontres entre les associations, les syndicats et le débat avec les habitants dans des commissions extra-municipales et sous d’autres formes. Cela permettra s’agissant les discriminations et plus particulièrement l’homophobie de faire progresser les prises de consciences par exemple dans les milieux sportifs ou professionnels dans lesquels un gros travail est à faire.

9. Vous engagez-vous à mettre à disposition du matériel pédagogique dans les bibliothèques muncipales, dans les médiathèques et dans les centres d’information gérés par la ville?

R : Oui je m’y engage

Cela rejoint la question 2. et la question 7. Nous devons donner les moyens aux gens de se défendre contre les discriminations. Cela passe également pas la mise à disposition de toutes les informations techniques et pratiques nécessaires pour que les étudiants, les militants, les associations, les victimes et le personnel social puissent accéder à cette information facilement.

10. Vous engagez-vous à inciter le conseil municipal des jeunes à travailler sur les thématiques de l’homophobie et de la transphobie?

R : Oui je m’y engage

Comme indiqué à la question 1., cela s’inscrirait dans le cadre plus vaste des discriminations en tout genre.

 

P/ Le collectif « Osons la démocratie »

Patryk Szczepankiewicz

 

Elus municipaux que faites-vous contre l'homophobie (Enquete du refuge - LaGazette.fr) dans Correspondance etudiant-homo

Laisser un commentaire

World voice |
Rassembler pour agir |
Pour que vive notre cité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Forcesrevolutionnairespourl...
| Slots & Casino
| Ensemble pour agir autrement