Municipales à Quimper- « Osons la démocratie »- Conseils de quartier (Le Télégramme 12/03/2014)

 

Municipales à Quimper- « Osons la démocratie »- Conseils de quartier (Le Télégramme 12/03/2014) dans Correspondance philippe-levallois-et-jeannine-carrasco-de-la-liste-osons_1836766_528x397

Philippe LEVALLOIS et Janine CARRASCO de la liste « Osons la démocratie »

Contre la « conception présidentielle du pouvoir du maire », « Osons la démocratie », soutenue par les Alternatifs et le NPA, met en avant « la démocratie participative » en s’appuyant sur les « prises de positions des associations, collectifs, syndicats » et prône l’expérimentation avec les conseils de quartier.

Vote des étrangers. « Tous les résidents de la ville doivent être considérés comme des citoyens à part entière », souligne « Osons la démocratie », qui milite pour le droit de vote des immigrés à l’élection locale. Conseil municipal. « Les pouvoirs délégués au maire en début de mandat sont exorbitants ». La liste opposée au cumul des mandats territoriaux veut améliorer les droits de l’opposition, « de recevoir du public, d’avoir un soutien technique, une information en amont, de participer aux commissions au-delà du minimum légal ». Services publics. Elle milite pour une « gestion publique des services publics », veut une « clarification des rapports annuels des délégataires ». Elle veut instituer des « commissions d’usagers » sur des questions spécifiques (eau, transport…). Elle annonce « écouter le personnel communal » et ne « pas manager comme un groupe privé ». Les conseils de quartiers. La liste revendique un bilan des conseils de quartiers considérés comme le « socle essentiel de la démocratie mais pas l’instance unique ». Sur leur composition, elle évoque le tirage au sort sur les listes électorales mais aussi une « mixité avec les associations, le volontariat ». « On est dans l’expérimentation », dit Philippe Levallois. Si la liste se dit « plutôt réservée » sur la présence d’élus préférant au profit de « l’indépendance du pouvoir », elle souhaite doter les conseils de quartiers de budgets. « Il faut que les élus d’opposition aient le droit de présenter des projets alternatifs aux conseils de quartier ». Elle ne s’interdit pas non plus un éventuel redécoupage des quartiers. Information. « Les études des cabinets d’études ne sont pas la propriété des élus qui les ont commandés. Elles doivent être mises en libre-service ». Un observatoire des engagements. Trop de promesses non-tenues, « Osons la démocratie » annonce la création d’un « observatoire des engagements » composé à la manière des conseils de quartier et chargé d’établir régulièrement un inventaire.

2 Réponses à “Municipales à Quimper- « Osons la démocratie »- Conseils de quartier (Le Télégramme 12/03/2014)”

  1. Guénot Michel dit :

    D’autre part les alternatifs sont au Front de Gauche Quimper et ne doivent s’exprimer qu’au nom du Front de Gauche Quimper qui soutient la liste  » Osons la démocratie, gageons que le journaliste créa un oubli volontaire ? …

  2. Guénot Michel dit :

    Il me semble qu’il y a erreur, il s’agit bien du vote des étrangers et étrangères pour une élection locale et rien que locale, ceux ci travaillant et payant des impots, c’est aussi cela la démocratie …

Laisser un commentaire

World voice |
Rassembler pour agir |
Pour que vive notre cité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Forcesrevolutionnairespourl...
| Slots & Casino
| Ensemble pour agir autrement