Pollution atmosphérique et transports gratuits

140316-le-niveau-rouge-atteint-dans-louest_0

Les concentrations en particules fines dépassent les seuils d’alerte à Quimper comme à Brest ainsi que dans 30 départements. La région Ile de France ainsi que d’autres villes, parmi lesquelles Caen et Reims, ont décidé que les transports publics seraient gratuits durant ce pic de pollution afin d’inciter les habitants à laisser leur véhicule au garage.

La pollution de l’air peut provoquer des maladies respiratoires ou cardio-vasculaires et les particules polluantes les plus fines sont classées cancérogènes certains par l’O.M.S. La pollution atmosphérique en milieu urbain serait responsable d’1,3 million de décès dans le monde par an. C’est donc une affaire très sérieuse.

L’exposition aux polluants atmosphériques échappe en grande partie au contrôle individuel et nécessite que les autorités publiques prennent des mesures aux niveaux national, régional et même international. En effet, ces particules résultent de nombreuses activités humaines : le chauffage, les véhicules à moteur (surtout diesel), les centrales thermiques, les industries ou l’agriculture agro-industrielle.

Certaines décisions dépassent largement l’échelon municipal : la relocalisation de nombreuses productions, la sobriété énergétique, l’orientation vers une agriculture familiale sans pesticides et nettement moins consommatrice d’énergie fossile, la diminution drastique de la taille des élevages… A l’inverse des choix actuels, c’est bien cette orientation là qu’il faudrait prendre si nous voulons traiter sérieusement la question des pollutions atmosphériques. De même, depuis des décennies, les différents gouvernements français ont donné la priorité au gasoil en matière fiscale malgré les dangers pour la santé des microparticules émises lors de sa combustion. Est-ce bien raisonnable ?

A l’échelon municipal nous pouvons également agir. Notre liste, « osons la démocratie », propose, vous le savez des transports publics gratuits toute l’année et pour tout le monde. Car les polluants atmosphériques sont dangereux tous les jours et pas seulement quand les seuils d’alerte sont dépassés. Nous pensons que des mesures de gratuité partielle ne permettent pas les changements importants que nous devrons opérer. La gratuité totale, là où elle est mise en place, montre que les habitants changent leurs habitudes et que la fréquentation des transports publics augmente nettement.

La gratuité des transports publics, c’est bon pour la santé et c’est pour la nature ! Allons-y !

Quimper le 14/03/2014-Le Collectif « Osons la démocratie »

Une Réponse à “Pollution atmosphérique et transports gratuits”

  1. claude180314 dit :

    oui et des transports en communs electrique, non polluants

    rien de pire que des bus qui tournent à vide

Laisser un commentaire

World voice |
Rassembler pour agir |
Pour que vive notre cité |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Forcesrevolutionnairespourl...
| Slots & Casino
| Ensemble pour agir autrement